Les professeurs des cours yoga

 

Les professeurs qui enseignent au Yoga de la Fonderie, Carouge, sont tous certifiés. Ils vous offrent un accueil chaleureux et un enseignement d'expert. Par leur approche pédagogique du yoga, ils sauront vous guider dans votre pratique.

 
 
Cécile Roubaud
Cécile_edited.jpg

​Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

L'opportunité de vivre un jour de plus !

 

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Trouvez une pratique de yoga et un enseignant avec qui vous résonnez afin de pouvoir maintenir enthousiasme et envie dans la pratique.

 

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Je suis convaincue de l’efficacité de la pratique, c’est pour ça que j’aime la partager ! Ainsi, souvent, le plus efficace reste la pratique des postures qui me permettent, même avec une courte pratique, de changer ma perspective sur les choses.

 

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

La première fois que j’ai pratiqué l’Ashtanga en « full vinyasa »… Je suis sortie de l’atelier avec une énergie folle et une clareté d’esprit incroyable ! J’avais l’impression d’avoir pris trois énormes cafés mais sans l’état de nervosité ou de brulure à l’estomac !

 

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge ?

J’enseigne le Vinyasa à Insens et Movement Factory, ainsi que l’Ashtanga au Melrose. Je propose un cours de Vinyasa à La Fonderie, Carouge, j’aime transmettre ce style fluide qui invite si bien à se connecter au souffle. Je suis aussi ravie d’y enseigner mon seul cours régulier de Yin Yoga. Cette pratique a été une révélation pour moi il y a plusieurs années, ce qui d’ailleurs m’a amenée à écrire un livre à ce sujet, « Yin Yoga -Lâcher prise, méditation, simplicité » paru en 2018 aux Editions First.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

Hanumanasana, le grand écart ! Le mythe raconte que le Dieu singe, Hanuman, a fait un immense saut en grand écart entre l’Inde et le Sri Lanka pour sauver Sita et servir ainsi son ami Rama. La posture nous rappelle qu’à l’impossible nul n’est tenu quand on agit avec le cœur !

 
Estelle Hartwig

Qu’est-ce qui vous tire du lit le matin ?

Après quelques étirements de chat, la joie d’accueillir cette nouvelle journée en ayant le privilège de pouvoir partager très humblement ma vision du Yoga. Avec la gratitude d’être en bonne santé. Je sais d’expérience que ce n’est pas acquis !

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Prenez le temps d’écouter le corps, de l’apprivoiser, avec douceur et bienveillance, sans vouloir trop tout de suite. En respectant vos limites du jour, vous progresserez plus vite ! La pratique devrait vous procurer joie et bien-être. Si ce n’est pas le cas, testez un autre cours. Chaque professeur transmet le Yoga par le filtre de son vécu. Trouvez le style qui résonne en vous.

 

Vos trucs pour gérez  les stress de la vie courante?

Toujours bien respirer avant d’agir. La respiration nous reconnecte avec nous-mêmes et nous ancre, calmant ainsi le « bla-bla » du mental qui porte à confusion. Ainsi nous pouvons voir les choses avec clarté et prendre les bonnes décisions !

 

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

Je crois bien que c’est mon premier cours de Yoga qui m’a laissé le meilleur souvenir, car c’est là que j’ai eu le « déclic ». Une prise de conscience éclair sur le sens de ma vie… Toute ma perception de l’existence a changé. C’était magique !

 

Quels sont les autres écoles ou vous enseignez et quel style enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge?

A la Fonderie, j’enseigne un Morning flow - une pratique fluide qui mobilise toutes les articulations et vise à démarrer la semaine avec le plein d’énergie – et un cours de Vinyasa centré sur un thème ou une partie du corps, ou qui vous guide vers une posture particulière. J’enseigne également à InnercitYoga (en anglais), chez Sphère Yoga (en anglais) et à Terre des Sens (en français). Je donne aussi des cours en entreprise ainsi que des cours privés ou semi-privés.

 

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

​J’aime tous les asanas, car chacun sert un objectif ! Je vais juste les choisir en fonction du moment de la journée, de mon état physique et mental, de mon niveau d’énergie… Astavakrasana est une belle posture qui allie force et souplesse, deux pôles opposés à la base
de notre équilibre. Mais ce n’est pas tout. Le sage Astavakra est né avec un handicap physique. Il a transcendé ce handicap en se libérant des concepts et des jugements, en acceptant la vie telle qu’elle se présente, en lui disant tout simplement OUI. Cette posture représente pour moi le magnifique potentiel que nous avons chacun en nous, qui ne demande qu’à être mis en lumière !

 
Nancy Rieben

​Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

L’idée de manger un excellent petit déjeuner !

 

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Se laisser guider par le plaisir et par ses sensations intérieures. Privilégier la joie de pratiquer plutôt que le devoir. Et ne pas hésiter à pratiquer avec plusieurs professeur-e-s pour trouver la personne avec laquelle on se sent le mieux.

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Respirer, relativiser et, surtout, entrer dans mon corps… là j’y trouve toujours de la joie, de la plénitude et du calme, même si rien ne va comme je le souhaite et que la vie me ballote dans tous les sens.

 

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

Lorsque nous avons fait des pratiques libres durant notre formation avec Claire Lalande et Zeynep Celen. Tout le monde pratiquait selon son inspiration, sans aucune consigne, en écoutant les besoins de son corps. Et malgré le fait que chacun était pris dans ses propres sensations, il se dégageait de ces instants une harmonie globale, une énergie commune que je ne suis pas prête d’oublier. Comme si nous respirions tous d’un même souffle. Cela reste pour moi un idéal à atteindre avec mes proches, l’envie de retrouver cette communion silencieuse tout en étant fermement encré en soi-même.

 

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge?

Je donne un cours de Vinyasa à la Fonderie. Musicologue de formation, j'enseigne également à l'Université et à la Haute école de musique de Genève. Je suis donc en contact permanent avec des musiciens. J'aime travailler avec eux et adapter mes séances en fonction de leurs objectifs et des exigences physiques particulières de leur instrument. Les exercices de respiration, ainsi que la méditation et les visualisations font partie des outils que j'utilise volontiers avec ce public dans un objectif de gestion du trac.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

J’aime beaucoup Kurmasana et Gomukhasana, deux postures qui me permettent de venir me réfugier en moi, de plonger profondément à l’intérieur de mon être et de me détendre. Je me sens à la fois très protégée dans ces positions et en même temps très vulnérable. J’aime bien travailler sur ces paradoxes, ces différentes facettes de ma personnalité.

 
Hélène Faucherre

​Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

Un de mes trois enfants ou mon réveil exceptionnellement.

 

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Trouver le type de yoga qui lui convient et pratiquer, pratiquer, pratiquer... dans la joie.

 

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Avoir une bonne organisation, prendre les choses une à une, être conscient de sa respiration et pratiquer le yoga! Et savoir s'entourer, demander, partager, s'aérer, bien manger et prendre du temps pour soi.

 

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

Les bains dans la rivière lors de stages au Tardoun après une bonne pratique! Sinon, j'ai apprécié découvrir la petite fille d'Iyengar dans une convention Suisse-France à Bâle, c'est toujours une peu de l'Inde qui vient vers nous quand on ne peut pas se déplacer si facilement. Et puis j'ai eu la chance lors d'une convention française en 2014, alors que j'étais enceinte et que nous étions deux femmes dans ce cas sur une centaine de personnes, d'avoir toujours une des deux intervenantes indiennes à nos côtés car elles étaient médecin et gynécologue et étaient vraiment à nos petits soins pour nous conseiller, ce qui était très très appréciable.

 

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge?

J'enseigne le yoga Iyengar dans différents lieux sur Genève et environs: à l'école Zou danse, à Plans-les-Ouates, à Presinge et des cours privés (plus thérapeutiques). Je donne en ce moment les cours de yoga prénatal et postnatal à la Fonderie à Carouge, mais en ai donnés anciennement à l'école AliaOm à Annemasse où j'ai été formée. J'ai également donné des classes pour enfants de tous âges en groupe ou en privé.

 

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

Natarajasana, parce que cela allie mes deux passions, la danse et le yoga et que je la trouve très complète et gracieuse. Ma fille de 11 ans la réalise très bien et cela me réjouit de partager cette pratique! Mais cela dit, je m’entends souvent dire à mes élèves que j’adore une telle ou une telle posture ; je crois que la magie du yoga, c’est justement la variété des postures et l’équilibre que l’on trouve dans l’ensemble.

 
Giuseppe Bucci

Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

Le lever du soleil est un moment sacré, précieux et énergiquement déterminant pour notre organisme. C’est mon moment de retrouvailles avec moi-même et avec mes premières intentions, mes premières vibrations, mes premiers remerciements à la beauté de cette vie. Je flâne et me pose, dans l’insouciance et dans l’éveil des sensations qui me sont chères et qui me réconfortent. Je déplie mon corps et mon tapis de yoga avec le même respect, avec la même attention. L’impatience de retrouver mon souffle et de partager son importance à mes élèves: c’est sans doute cette envie qui m’encourage à bondir de mon lit.

 

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

De se laisser le temps de le découvrir. De s’accorder le temps d’y retourner chaque fois et dans un esprit libre, dépourvu de toute forme de jugement, merveilleusement confiants et sereins. Avec amour et persévérance, l’acceptation de soi se manifeste par une élévation spirituelle prépondérante. Grâce à cette dernière, s’ouvre une nouvelle perception de soi et de son impact dans notre société. Le yoga nous réapprend chaque jour à éveiller notre capacité à reformuler nos vœux les plus respectueux pour nous et par conséquent dans cette existence. 

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Les états d’anxiétés sont souvent reliés à une projection passée/future erronée et polluante dictée par notre conditionnement du mental. Dans ces moments, je restitue la juste valeur aux sensations, à Mère Nature et à ma gratitude en faveur de l’instant présent. Think less & feel more! 

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?
Quand je peine à mettre en pratique ma capacité à lâcher prise je repense souvent au “Walking Back expérience”.  Cet atelier donné par une artiste-yogi dans le cadre du Being Gathering Festival au Portugal à été un moment suggestif et révélateur pour moi. Cet exercice d’une grande simplicité, nous invitait à laisser toutes nos affaires à un même endroit et à marcher en reculant dans un esprit de meute...pendant 1 heure. Incapables de pouvoir alerter nos camarades (le silence était aussi une des conditions à respecter) ni de regarder en arrière, on était voués à redécouvrir nos sensations et à se faire confiance malgré les multiples obstacles (on était en pleine nature, avec des arbres, des rochers, des gens..). On était obligé de ne plus être en lien avec notre vision frontale et directionnelle habituelle, en d'autres termes celle de notre système nerveux sympathique. Une fois l’expérience terminée, on devait se retourner très doucement face à un lac puis s’arrêter. 

Ce moment extrêmement émouvant restera gravé à jamais dans ma mémoire . En s’arrêtant ma perception motrice avait complètement changée et me donnait l’impression que les éléments avançaient progressivement vers moi. Par le lâcher prise un état de plénitude se proposait à moi.

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge?

J’enseigne également le yoga aux danseurs professionnels à l’Impasse, au Ballet du Grand Théâtre de Genève, aux jeunes danseurs du Ballet Junior, au Melrose et dans ma petite salle le Urban Shala. A la Fonderie j’enseigne le Vinyasa-Flow, une pratique que j’affectionne particulièrement car elle est très organique et la chronologie changeante des asanas restitue à l’élève une grande sensation de liberté et l' amène à une forme de danse fluide et sacrée.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

Dans ma carrière de danseur dans un premier temps classique, la posture que j’ai longtemps redoutée était celle du poirier, shirshasana. Aujourd’hui je l’affectionne tout particulièrement car grâce à cette magnifique inversion, le changement de ma perception m’a véritablement aidé à vaincre mes peurs profondes et à trouver un meilleur équilibre mental.

 
Emmanuel Milet

Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

L’envie de faire plein de trucs !

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Trouver un.e professeur.e qui vous convienne. La pratique du yoga (comme d’autres) est quelque chose de très personnel. Il faut que le style de pratique, mais aussi ce que dégage l’enseignant.e vous parle pour profiter à fond de la pratique.

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Je médite quotidiennement depuis un an, entre 15 et 30 minutes le matin. Cela ne marche pas toujours, mais ça m’a fait un bien fou dans ma vie. Les moments de stress sont bien évidemment toujours présents, mais la méditation aide à ce qu’ils restent moins longtemps présents.

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

J’ai le souvenir d’un ami qui avait beaucoup de mal à coordonner ses mains et ses jambes dans cette posture. Il me faisait face et a fini par lancer ses bras en l’air n’importe comment pour voir comment ils allaient s’entrelacer. J’ai explosé de rire en plein cours, c’était magique. Depuis j’ai beaucoup de mal à garder mon sérieux en enseignant cette posture car à chaque fois j’ai cette image qui me revient en tête.

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge?

J’enseigne également au centre Nutrition Métabolisme et Mouvement à Carouge. A la fonderie je donne un cours de Yin Yang : du Vinyasa un peu Yang et une partie Yin plus longue à la fin. J’aime bien raconter aussi des histoires sur l’origine des asanas et sur l’évolution de la pratique physique du yoga en général.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

L’aigle, pour la raison citée plus haut.

 

Sébastien Weil

 

 

 

Qu’est ce qui vous tire du lit le matin ?

La curiosité, qu'est-ce que cette journée va m'apporter de beau ?

 

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Essayer plusieurs cours, plusieurs profs, trouver ce que l'on aime faire et la philosophie qui nous correspond. Être patient et surtout s'amuser et prendre du plaisir lors de chaque pratique.

 

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Prendre du recul, relativiser et respirer un bon coup sont mes outils de premiers recours. Pratiquer le yoga, marcher en forêt ou au bord de l'eau est également très efficace pour la gestion du stress. 

 

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

De belles rencontres, du plaisir et surtout beaucoup de fun !

 

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge?

Je donne le cours de Yoga confortable avec Claire. 

 

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

J'aime particulièrement les inversions, elle me permettent de changer littéralement de point de vue, de voir les choses sous un autre angle, et demandent force et concentration. Elles me permettent de me recentrer et m'apportent un calme intérieur.

 
Liz Burland
Liz - copie.jpg

Qu’est ce qui vous tire du lit le matin ?

 

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Take your time to explore different teachers and different styles.  A teacher who fits your style and individual needs will make all the difference and make you.

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

I take a moment to breathe, be silent and ground myself (generally just sitting or lying on the floor can do the trick).  Once I remember to take things one step at a time and that nothing is permanent things quickly return to calm.

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

There are so many…… my most recent one was with Shiva Rea at the top of a mountain in Chamonix in full view of the Mt Blanc.  Being surrounded by natural beauty in full force with a guided meditation and another 100 people was an incredibly powerful, moving and united experience. 

 

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge?

I teach Hatha Flow at Geneva University and a private school in Geneva.  I also teach kids yoga and teens yoga.

 

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

A difficult answer to give only one.  I love warrior 2 for its feeling on empowerment and strength, happy baby for its feeling of grounding and happiness, urdhva dhanurasana (wheel) for a sense of achievement and openness.

Aurélie Dupont
 
Aurélie.jpeg

​Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

L’envie de partager : une pratique, un sourire, un regard … un café J Chaque journée est l’occasion de s’enrichir comme être humain.

 

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Prends le temps d’essayer différents cours, avec différents enseignants. Trouves celui qui te donne envie de revenir sur ton tapis régulièrement.

Laisses ton corps et tes sensations te guider : sois patient et bienveillant avec toi-même ; la posture n’est qu’un prétexte pour aller vers une écoute plus profonde de ce que tu es.

 

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Respirer, beaucoup. Et rire !es.

 

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

Un workshop avec Andrew McAuley en décembre 2016. A l’époque j’avais du mal à me projeter dans des projets qui me satisfaisaient entièrement, mais après deux heures de pratiques intenses, j’ai réalisé durant Shavasana que mon envie profonde était de (re)partir voyager, découvrir l’Inde.

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge ?

J’enseigne aussi des workshop d’Acroyoga ou de yoga parents/Enfants. A la Fonderie j’enseigne du Vinyasa, un type de yoga où le mouvement accompagne la respiration ainsi que du restorative yoga (yoga doux) pour aller vers un lâcher prise profond.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

Je ne sais pas si je peux peux dire que c’est mon préféré mais c’est sans aucun doute celui qui m’en a appris le plus sur moi-même : Adho Mukha Vrksasana (l’équilibre sur les mains). Comme je pratique également l’Acroyoga j’ai été très vite confrontée à cette posture: jamais un asana ne m’aura autant fait peur, puis rire, puis pleurer, puis être en colère, puis rire, etc. Avec le recul, je m’aperçois qu’il est toujours un bon indicateur d’où j’en suis de ma pratique sur le chemin du yoga. Et le meilleur c’est que je ne tiens toujours pas en équilibre sur mes deux mains ;-)

 
Zeynep Celen

 

 

 

A tip for a student who starts yoga?

I would say, do not decide from one class whether you like yoga or not. You have to try a minimum of 4-5 classes preferably in a time span not longer than 1 month, to feel the benefits of yoga. Also, try different teachers, different styles, there will definitely be one that will feed your soul. Go on practicing with that teacher for a while. Then let your decision change if it needs to. And go on feeding your body and soul. That is why there are many styles and many teachers. No one style or teacher is the best in the world, there is always a best, for you, at that moment.

 

How do you deal with stress of life?

My first step every time is remembering Buddha's words: 'This too shall pass'. Then I give a big slow exhale, letting my body feel the effects of the stress, being present with it. After that I can see what I can do to relax myself, sometimes it is dancing crazily in my living room, sometimes it's going out running or hiking, sometimes doing relaxing postures and I must admit, sometimes a nice hot chocolate also helps!

 

What is your best memory of a yoga workshop?

I remember very vividly, a moment in one of Erich Schiffmann's trainings where we were doing meditation at the end of the class. I don't remember exactly what he said, but as he was leading us into meditation, I felt like I was leaning onto 'the universe', a force so big, that I was so strongly supported by life, and there was absolutely nothing to fear. Absolute support and absolute lack of fear. It was an amazing feeling. It made me realize that the power of yoga lies more in the passive perceptive experience  than the active 'doing'.

 

 

What other schools and styles do you teach?

I teach Hatha Yoga with an emphasis on Freedom Style Yoga which is the style I learnt from Erich Schiffmann. I also teach private group classes at Foound twice a week and some privates. As well as teaching, I am finishing my Master's, so I can only teach part-time.

 

What is your favorite asana?

It changes regularly, right now, it is doing constructive rest (lying back, knees bent, feet on the ground), which is a meditative pose to relax the psoas muscle. I love releasing my weight into the ground, feeling the bones, feeling the ground. And I love seeing the crowded mind I have, as my body slows down. It is deeply relaxing.

Igor Faulmann
 

​Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

Mon café… bon d’accord, mes deux premiers cafés ! Je ne peux cependant pas démarrer une bonne journée sans une pratique matinale, et/ou un entraînement.

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Peu importe votre niveau, ou les prérequis dont vous pensez avoir besoin pour le yoga, il n’y a pas de meilleur moment pour commencer que maintenant ! Si vous avez la chance de trouver le type de yoga et la/le prof’ qui vous convient, vous ne le regretterez pas!

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

La méditation, des exercices de respiration, la pratique d’asanas, la course à pied dans la nature et les entraînements à haute intensité.

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

Il m’est difficile d’en citer un seul, tellement chaque pratique, et par extension chaque workshop, est une occasion en or d’en apprendre un peu plus sur soi, d'explorer ses limites et de faire du bien à son corps et à son esprit, le tout en s'amusant.

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge ?

J’enseigne dans une organisation internationale, l'OMC et régulièrement à domicile pour des cours privés.

Le style de yoga que j’enseigne est l’Ashtanga Vinyasa : un style dynamique et fluide.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

Moins je suis confortable dans un asana, plus je l’apprécie pour ce que je peux apprendre en le pratiquant. Un peu comme dans la vie d’ailleurs…

Pour l’instant, mes asanas préférés sont adho mukha vrksasana (poirier en équilibre sur les mains) et pincha mayurasana (équilibre sur les avant-bras).

Parmi tous les asanas que je connaisse, ce sont peut-être ceux dont les progrès sont les plus visibles (ce qui ne veux pas dire rapide !) et faciles à ressentir.

Ils sont à mes yeux le parfait reflet de la pratique du yoga, et de la vie en général : là où il y a une difficulté, il y a une leçon ; là où il y a une pratique assidue et régulière, il y a du progrès ; et là où la pratique est appréciée pour ce qu’elle est, le but perd finalement de son importance.

 
Aline Gaillet

​Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

La curiosité de découvrir les nouvelles aventures que me réserve cette journée.

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Tester différents styles et différents profs de yoga. Lorsqu'on a trouvé la personne et le style qui nous mettent en confiance et nous donnent envie de se lancer sur ce magnifique chemin qu'est la pratique du yoga.

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Une grande inspire et une grande expire, prendre de la distance face aux événements en se disant : "j'expérimente la colère" plutôt que "je suis en colère", cela relativise et permet même parfois de sourire de nos petits travers.

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

Mon premier cours de yoga !

Je suis entrée dans le studio à reculon, au début du cours je me demandais ce que je faisais là.

Une heure plus tard j'avais la certitude d'être au bon endroit au bon moment.

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge ?

Je donne des cours sur mon lieu de travail, je souhaite développer une collaboration entre différents musées genevois et proposer des pratiques de yoga en lien avec des oeuvres.

Au studio de la Fonderie je propose le cours Ados, une pratique dynamique et ludique de style vinyasa.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

Cela change souvent, en ce moment c'est Savasana.

C'est pour moi une posture difficile. S'abandonner, tout relâcher, se laisser totalement aller...parfois j'y arrive, parfois non. J'ai compris que ce n'était pas moi qui entrait dans Savasana mais que je devais laisser Savasana venir en moi.

 
Lara Demonsais

​Qu’est­-ce qui vous tire du lit le matin ?

Pour moi chaque jour est différent, m’offrant ainsi chaque matin une nouvelle motivation pour quitter mon (très) cher lit. En général, au lever je vais faire une petite promenade dans mon jardin pour mieux me réveiller

Un conseil pour un élève qui débute le yoga ?

Apprendre à être à l’écoute de soi-même avant tout, puis s’éloigner du jugement pour épurer son ressenti. Le yoga nous ramène face à nous-même et c’est parfois déroutant. Je conseillerais aux élèves débutant.e.s de se lancer dans plusieurs chemins, c’est-à-dire essayer différents types de yoga avec différents professeurs. Cela peut prendre un certain temps de trouver sa propre voie de yogi.ni, mais ça en vaut la peine, la récompense est formidable !

Vos trucs pour gérer les stress de la vie courante?

Explorer mon intérieur. Je me rends compte que lorsque nous sommes stressés ou affectés par une situation, c’est trop souvent à cause d’un blocage interne, qui n’est pas toujours facilement détectable. Je prends donc le temps d’aller à la recherche de ce blocage, qui peut être autant physique que psychologique. Il arrive bien souvent que je me retrouve libérée, rien que par la prise conscience de ce blocage.

De plus, la respiration en conscience est un outil merveilleux qui m’a beaucoup aidé ; prendre le temps de bien respirer est une chose malheureusement souvent négligée, alors que c’est tellement important !!

Quel est votre meilleur souvenir de workshop de Yoga?

Je dirais que c’est mon tout premier cours de Yoga qui m’a laissé le meilleur souvenir, car c’est là que j’ai eu le « déclic ». Une prise de conscience éclair sur le sens de ma vie… Toute ma perception de l’existence a changé. C’était magique !

Quelles sont les autres écoles où vous donnez des cours et quel style de yoga enseignez-vous au Yoga de la Fonderie, Carouge ?

A la Fonderie, je donne un cours matinal qui varie selon les semaines, entre du hatha, hatha flow et vinyasa. J’enseigne également au centre Nutrition Métabolisme et Mouvement à Carouge un cours de Yoga « sur le pouce » de 30 minutes, le mercredi en milieu de journée, accessible aux personnes n’ayant pas beaucoup de temps durant leur pose de midi. Je donne aussi des cours particuliers à domicile.

Biologiste de formation, dans le domaine de la recherche fondamentale et de la microscopie, j’emmène avec moi un sens de l’observation et du questionnement qui m’apporte beaucoup dans la pratique du yoga et que j’essaye de transmettre à mes élèves. Je considère le corps comme sujet de recherche, mais aussi comme guide et moyen d’expression pour chacun.

Ainsi, je propose un enseignement adapté à tout type de personne, ayant ou non déjà pratiqué le yoga. Chaque cours comporte un thème particulier qui nous guide à travers différents aspects du yoga: petites explications théoriques, méditation, pranayamas, asanas, relaxations, etc.

Quel est votre asana préféré et quelle histoire se cache derrière ce choix?

J’adore être dans Uttanasana, la pince debout. J’y trouve un bel équilibre entre l’ancrage, la force (jambes au sol) et le relâchement, le laisser-aller (haut du corps). Cette posture permet de ramener de l’espace entre les vertèbres, en libérant le dos du poids et de la gravité qu’il subit durant la journée ; je me sens très allégée après cet asana. De plus, c’est une posture où l’on se retrouve face à nous-même, dans notre petit espace personnel. Cela m’apaise et m’immerge dans un agréable sentiment de sécurité, comme un coquillage qui referme sa coquille pour se protéger.